La Piscine… l’était à Bouchemaine

Publié le 30 juin 2011 par dans Agglo d'Angers, Conseil municipal, Ecoles, Finances, Intercommunalité, Jeunesse, La Pointe, Le Bourg, Loisirs, Projets, Transports

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

 

Mais où est passée la piscine de Bouchemaine ?
Eh bien… à Beaucouzé, bien sûr !

Jean-Paul et Marianne coulaient des jours heureux au bord de cette piscineLa piscine d’été de Bouchemaine, souvenez-vous… l’ambiance, l’atmosphère !

La piscine d’été de Bouchemaine située à proximité de l’école du Château est bien mal en point. Fuyant en veux-tu en voilà, loin d’être conforme aux réglementations actuelles en termes de gestion des circuits hydrauliques dans les bassins, de dosage de chlore, de chauffage des eaux chaudes sanitaires, notre piscine nous fait la fameuse crise de la quarantaine, comme la plupart des piscines construites dans les années 70. Après tant d’excès, les toubibs ne lui donnent guère que quelques années si personne n’intervient.

Seulement voilà, la piscine de Bouchemaine est de plus en plus fréquentée. A croire que tout le monde l’aime bien, cette piscine !

Ouverte 3 mois l’été, elle coûte 60 000 € par an en frais de fonctionnement. Cette somme est normale pour une piscine de ce type. Les piscines coûtent de l’argent aux collectivités : c’est un service offert à la population.

Le diagnostic est établi.
Question : que faire ?
Réponse : réparer la piscine, la reconstruire OU en construire une autre.

Réparer : c’est ce qui a été fait depuis des années, ça ne suffit plus.

La reconstruire : solution qui avait fait l’objet d’une étude… en 2002 ! Rien depuis… Il s’agissait à l’époque de restaurer au mieux et d’ajouter quelques aménagements ludiques. Montant de l’opération : 900 000 €. Nul doute que cette somme ait bien gonflé depuis, sans compter que l’opération n’intégrait pas les dernières mises aux normes exigées aujourd’hui.

Construire une nouvelle piscine : pas le projet de la majorité qui estime que ça ne serait pas raisonnable. Bouchemaine n’en aurait pas les moyens, nous dit-on. Montant de l’opération : aucune étude n’a été menée.

Aaaaahhh ! Je n’avais pas pensé à une autre solution : Construire une nouvelle piscine pour Bouchemaine, mais pas à Bouchemaine. Grâce à l’Intercommunalité, ce rêve deviendra bientôt réalité !

Je résume : la commune de Beaucouzé qui est bien plus riche que Bouchemaine, propose généreusement (sans ironie) de prendre en charge la construction d’un centre aquatique sur son territoire, en partageant les frais de fonctionnement (entretien, employés…) entre les communes partenaires. Après 2 désistements, Beaucouzé, Bouchemaine, St-Jean de Linières, St-Lambert la Potherie et St-Léger des Bois restent dans la course aquatique.

Type d’équipement :
– un bassin sportif de 25×10 m
– un bassin d’apprentissage de 130 m²
– une pataugeoire de 30 m²
– un espace bien être de 90 m²
– 2 options demandées : pentagliss ou toboggan + plaine de jeux extérieurs

Localisation : Beaucouzé nord, près du complexe Atoll en construction

POINTS FORTS
– ouverture toute l’année
– équipements plus importants que notre piscine d’été
– des tarifs privilégiés pour les partenaires du projet
– bien plus de créneaux horaires pour les activités scolaires
– des créneaux horaires pour des activités type aquagym
– une offre de baignade lorsque notre piscine d’été rendra l’âme
– Bouchemaine ne finance pas la construction, seulement le fonctionnement

POINTS FAIBLES
– hors Bouchemaine
– pas de transport en commun pour y accéder depuis Bouchemaine
– engagement financier pour 15 à 20 ans minimum
– disparition de la piscine d’été de Bouchemaine à son ouverture
– Bouchemaine locataire de cette piscine, pas propriétaire
– pas d’adhésion des membres des Conseils de Village à ce projet
– peu d’intérêt pour les jeunes de Bouchemaine qui ne s’y regrouperont pas

Le Maire de Bouchemaine reconnaît l’attrait de notre piscine d’été, elle nous confie même l’avoir constaté en y allant dimanche, sans pour autant se jeter à l’eau. « Quand j’ai vu les familles installées sur l’herbe au bord de la piscine, je me suis dit « waouh ! » »

MON AVIS :
Je comprends les raisons financières qui conduisent à l’abandon de la piscine d’été. Mais si, par exemple, un chirurgien peut exposer le plus parfaitement du monde à un motard accidenté les raisons qui l’obligent à lui amputer une jambe, il y a très peu de chances qu’il l’accepte les doigts de pieds en éventail. C’est la même chose pour la piscine de Bouchemaine. Je n’accepte pas si facilement l’idée qu’on nous ampute de cet équipement de loisirs. Tous ces arguments, ça nous fait une belle jambe au final !

Répondre